Victoire : Têtes Brûlées s’engage contre les nanoparticules dans l’alimentation

(Bonbons Têtes Brûlées "Dynamite")

Nanos retirées

Nanoparticules retirées*

  • Dioxyde de titane (E171, colorant),

Sur un article acheté le September 27, 2016.

Responsable du produit

Têtes Brûlées.

Position de la marque

Verquin a choisi de retirer le dioxyde de titane de sa production depuis décembre 2016. La marque de confiserie, commercialisant les bonbons "Têtes Brûlées", a officialisé cet engagement en janvier 2017, suite à la révélation de nanoparticules dans un échantillon de "Têtes Brûlées" et la publication d'une étude de l'INRA prouvant la dangerosité du dioxyde de titane à l'état nano-particulaire chez les animaux. Des analyses réalisées par le LNE à la demande d'Agir pour l'Environnement ont identifié des nanoparticules de dioxyde de titane (diamètre moyen de 28,9 nm) dans un échantillon de "Têtes Brûlées effet rose à lèvres". La mention [nano] aurait dû figurer dans la liste des ingrédients comme l'exige le Réglement européen INCO.

47916C’est le nombre d’internautes qui exigent la garantie de l’absence de nanoparticules dans les produits alimentaires courants. Les nanoparticules sont dangereuses pour la santé et l’environnement.

Interpellez le service consommateur

VOTRE MESSAGE

Pour avoir plus d’impact, personnalisez votre message pour Têtes Brûlées.

contactez la marque par d’autres moyens