Victoire : Leclerc s’engage contre les nanoparticules dans l’alimentation

(Assortiment de 12 mignardises Leclerc - Autour du dessert)

Nanos retirées

Nanoparticules retirées*

  • Dioxyde de titane (E171, colorant),

Responsable du produit

Leclerc (groupe Leclerc).

Position de la marque

Dans un courrier adressé à Agir pour l'Environnement en date du 7 novembre 2017, Leclerc affirme "[avoir] supprimé le dioxyde de titane de ce produit en retirant le décor sérigraphie". Des analyses avait été réalisées à la demande du journal "60 millions de consommateurs" en août 2017 et avaient révélé la présence de nanoparticules de dioxyde de titane : 34 % des particules ont une taille inférieure à 100 nm et la taille moyenne des particules est de 119 nm. Ce produit ne portait pas la mention [nano] sur l'emballage, comme l'exige pourtant le Réglement européen INCO depuis décembre 2014.

47916C’est le nombre d’internautes qui exigent la garantie de l’absence de nanoparticules dans les produits alimentaires courants. Les nanoparticules sont dangereuses pour la santé et l’environnement.

Interpellez le service consommateur

VOTRE MESSAGE

Pour avoir plus d’impact, personnalisez votre message pour Leclerc (groupe Leclerc).

contactez la marque par d’autres moyens

sur Facebook

Exemples de message :

  • Bravo pour votre initiative contre les nanoparticules dans l’alimentation ! Attention aux additifs de substitution, toutefois... Prochaine étape : les emballages alimentaires.
  • Vous avez choisi de retirer les additifs alimentaires concernés par les nanos. Belle avancée ! Allez-vous maintenant étendre cette décision aux emballages alimentaires ?
  • Félicitations pour le retrait des additifs alimentaires qui pourraient contenir des nanos. Continuez vos efforts pour une alimentation plus saine !
  • Après avoir retiré les nanoparticules des aliments, il faut les bannir des emballages !

sur Twitter

Exemple de tweet :

Bravo @LeclercBonPlan contre les #nanoparticules dans l’alimentation! Quid des emballages?