Victoire : M&M's s’engage contre les nanoparticules dans l’alimentation

(Chocolats M&M's "Intense 65% de cacao")

Nanos retirées

Nanoparticules retirées*

  • Dioxyde de titane (E171, colorant),

Sur un article acheté le May 24, 2016.

Responsable du produit

M&M's (groupe Mars Inc.).

Position de la marque

En réponse au dernier courrier d'Agir pour l'environnement évoquant la possibilité d'un boycott des M&M's (https://boycott.m-ms.org/), le fabricant MARS a répondu dans un courrier daté du 15 novembre 2018 qu'il s'est engagé "à une transition globale pour retirer tous les colorants artificiels de l'ensemble de [leurs] références d'ici 2021, à commencer par le dioxyde de titane. Cette transition se fera par étape selon les types de produits : les M&M's peanut par exemple seront produits sans dioxyde de titane à partir de mi-2019.". Cette mesure concerne le marché européen. Les analyses publiées sur un échantillon de M&M's Peanut par 60 millions de consommateurs en août 2017 avaient révélé la présence de 20% de particules de taille inférieure à 100 nm dans le dioxyde de titane. En janvier 2018, ces analyses avaient été confirmées par celles de l'UFC Que choisir (avec cette fois des nanoparticules à hauteur de 34%). Cependant, en attendant la suppression du dioxyde de titane, les produits MARS n'ont toujours pas la mention [nano] dans la liste des ingrédients, ce qui reste en désaccord avec le règlement européen INCO, en vigueur depuis décembre 2014.

47916C’est le nombre d’internautes qui exigent la garantie de l’absence de nanoparticules dans les produits alimentaires courants. Les nanoparticules sont dangereuses pour la santé et l’environnement.

Interpellez le service consommateur

VOTRE MESSAGE

Pour avoir plus d’impact, personnalisez votre message pour M&M's (groupe Mars Inc.).

contactez la marque par d’autres moyens

via son formulaire de contact

Exemple de message :

Bonjour,

Je souhaite vous féliciter pour votre décision de ne plus utiliser d’additifs alimentaires susceptibles de contenir des nanoparticules.

J’ai l’espoir que cette nouvelle politique d’entreprise, bienvenue, sera effectivement respectée et que vous ferez preuve de vigilance quant aux substituts que vous choisirez ainsi qu’aux additifs qui pourraient à l’avenir se retrouver à l’échelle nanométrique.

Enfin, si ce n’est pas encore le cas, il serait cohérent d’appliquer également votre politique concernant les nanoparticules aux emballages alimentaires.

Bien cordialement,

sur Facebook

Exemples de message :

  • Bravo pour votre initiative contre les nanoparticules dans l’alimentation ! Attention aux additifs de substitution, toutefois... Prochaine étape : les emballages alimentaires.
  • Vous avez choisi de retirer les additifs alimentaires concernés par les nanos. Belle avancée ! Allez-vous maintenant étendre cette décision aux emballages alimentaires ?
  • Félicitations pour le retrait des additifs alimentaires qui pourraient contenir des nanos. Continuez vos efforts pour une alimentation plus saine !
  • Après avoir retiré les nanoparticules des aliments, il faut les bannir des emballages !

sur Twitter

Exemple de tweet :

Bravo @mmschocolate contre les #nanoparticules dans l’alimentation! Quid des emballages?