Non aux nanoparticules dans Les chewing-gums Freedent

(Chewing-gums Freedent "Myrtille")

Nanos suspectées

Additifs suspects

  • Dioxyde de titane (E171, colorant),

Sur un article acheté le October 1, 2017.

Responsable du produit

Freedent (groupe Mars Inc.).

Position de la marque

Suite au courrier d'Agir pour l'Environnement évoquant la possibilité d'un boycott contre les M&M's que commercialise Mars Chocolat France (https://boycott.m-ms.org/), le fabricant a réaffirmé dans un courrier daté du 15 novembre 2018 qu'il s'est engagé "à une transition globale pour retirer tous les colorants artificiels de l'ensemble de [leurs] références d'ici 2021, à commencer par le dioxyde de titane [...]. Nous avons beaucoup travaillé à l'élaboration de ce plan de transition et avons confirmé publiquement en mai dernier qu'il n'y aura plus de dioxyde de titane dans les produits que nous fabriquons d'ici mi-2020". Pour Agir pour l'environnement, cette échéance est trop lointaine, imprécise, et rien n'indique qu'elle concerne les chewing-gums Freedent, qui sont eux fabriqués non pas par Mars Chocolat France, mais par MARS Inc. De plus, la mention [nano] ne figure toujours pas sur la liste des ingrédients, comme l'exige pourtant le règlement européen INCO de 2014.

47916C’est le nombre d’internautes qui exigent la garantie de l’absence de nanoparticules dans les produits alimentaires courants. Les nanoparticules sont dangereuses pour la santé et l’environnement.

Interpellez le service consommateur

VOTRE MESSAGE

Pour avoir plus d’impact, personnalisez votre message pour Freedent (groupe Mars Inc.).

contactez la marque par d’autres moyens

via son formulaire de contact

Exemple de message :

Bonjour,

En tant que consommateur, j’aimerais que vous me garantissiez que le produit Chewing-gums Freedent "Myrtille" ne contient pas de nanoparticules.

En effet, l’additif E171 (dioxyde de titane) présent dans votre produit est susceptible de contenir des nanoparticules, substances dangereuses pour la santé et l’environnement. Leur taille extrêmement petite leur permet de se disséminer aisément dans le corps humain et l’environnement, avec des effets toxiques de mieux en mieux prouvés.

Je ne souhaite pas être cobaye d’une technologie qui n’a pas été suffisamment évaluée avant d’être lancée à grande échelle dans nos assiettes.

C’est pourquoi j’attends de vous une politique d’entreprise responsable avec des garanties claires et tangibles sur le non-recours à cette technologie.

Dans l’attente de votre réponse,

Bien cordialement,

par courrier postal

Adresse d’envoi :

WRIGLEY FRANCE SNC Service Consommateurs
Route Départementale n° 52
68600 Biesheim

sur Facebook

Exemples de message :

  • Vos produits contiennent-ils des nanoparticules ? Les additifs (E171, E551, E172) que vous utilisez dans certains de vos produits pourraient bien contenir des nanos. Les consommateurs ne sont pas des cobayes. Nous attendons une position claire et responsable de votre entreprise, avec des preuves tangibles.
  • Vous utilisez du dioxyde de titane dans des produits alimentaires consommés massivement. Cet additif peut renfermer des nanoparticules toxiques, d’après certaines études... Faites- vous des tests pour savoir si vos produits contiennent des nanoparticules ? Votre devoir est d’assurer la sécurité des consommateurs, surtout celle des enfants.
  • Vous ne vous êtes pas manifesté au sujet de la présence d’additifs controversés dans l’alimentation (E171, E172, E551). Ces additifs peuvent contenir des nanoparticules. Vous utilisez pourtant ces additifs dans quelques produits. Quelle est votre position sur la question ? Envisagez-vous de supprimer ces additifs ?